Approches Interdisciplinaires du Web

Suivez les évenements liés au projet de master AIW

Le marché de la religion et l’effet « longue traîne »

leave a comment »

Le web modère-t-il ou favorise-t-il les opinions extrémistes ? Depuis le livre de Cas Sunstein, Republic.com, ce débat sous-tend de nombreuses recherches des chercheurs en sciences politiques qui se préoccupent du web. Kieron OHara de luniversité de Southampton et David Stevens de luniversité de Nottingham reviennent sur cette question dans un papier présenté à Web Science09 en prenant lextrémisme religieux comme fil rouge. Cette question, expliquent les auteurs, peut être reformulé dans les termes dun débat entre Hume et Smith. Le premier soutenait quun marché libre des croyances favoriserait les opinions extrêmes, puisque les nouveaux entrants pour se faire remarquer et attirer des pratiquants doivent développer des formules extrêmes et différenciantes. A linverse, Adam Smith dans La richesse des nations soutenait quune libéralisation du marché religieux favoriserait la modération et la domination des religions centrales et modérées. Les religions non-établies dans un marché ouvert doivent se policer pour entrer en relations compétitives avec leurs rivales.

OHara et Stevens plongent ce vieux débat dans le modèle de la « longue traîne » développée par Chris Anderson. En abaissant fortement les coûts de lengagement extrémiste, le web favoriserait (cétait la thèse de Cas Sunstein) les opinions extrêmes et les petites communautés sectaires. Le web offrirait ainsi plus de visibilité aux niches religieuses sectaires, tout en maintenant une centralité forte aux marques religieuses à forte notoriété. Lexercice proposé par les auteurs est habile et séduisant, même sils napportent aucune vérification empirique.

Ils proposent cependant une hypothèse originale. En sappuyant sur lidée (avancée dans les débats sur la longue traîne par Salganik et al) que les systèmes de recommandation « centralisent » le marché alors que labsence de recommandation entre usagers allonge la traîne, les auteurs soutiennent que toute mise en discussion des idées des groupes religieux sectaires (incluant des liens vers leur site) contribuent à les réduire. Cest souvent parce quils parviennent à sisoler dans une « niche » fermée sans contact et point de comparaison avec les autres marques religieuses présentes sur le marché que les sectes parviennent à prospérer… Conclusion, il suffirait dinstaller un système de recommandation de croyances basés sur du filtrage collaboratif pour réduire à peu de chagrin les sectes les plus illuminées !

Written by docardon

19 mars 2009 à 3:01

Publié dans Uncategorized

Tagged with ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :