Approches Interdisciplinaires du Web

Suivez les évenements liés au projet de master AIW

FET09: Barabasi en vedette américaine

with one comment

Alain Berthoz du Collège de France a ouvert la session d’aujourd’hui. Le titre de son exposé indiquait qu’il allai parler de multidisciplinarité autour des neurosciences mais il a surtout parlé neurosciences, sa spécialité.  Il a survolé le grand nombre de travaux dans lesquels il était impliqué. Même si l’ensemble était un peu décousu, il en ressortait quelque chose d’important: il y avait bien comme dans beaucoup d’autres présentations à FET09 des photos de ce qui se passait à l’intérieur du cerveau, mais ce n’était pas que fascination pour les techniques imagerie cérébrale, il y avait aussi une compréhension de ce que l’on y voyait. A titre, d’exemple je citerais l’activation corrélé de la zone de la vision et de la zone chargée de la réception des signaux en provenance du vestibule. Le vestibule est un accéléromètre (encore un sixième sens) situé dans l’oreille interne. Cette corrélation, qui est pertinente pour le maintient de l’équilibre, explique, en autres, pourquoi il y a sensation de vertige à la simple vue d’un précipice.

Une salamandre mécanique se promène dans les couloirs

Une salamandre mécanique se promène dans les couloirs

Albert-Lazlo Barabasi, était très clair et pédagogique. Il n’essayait pas d’impressionner il voulait que le public comprenne. Il étudie actuellement la mobilité des personnes. Pour cela une méthode scientifique limpide:

  1. mesurer, observer, collecter des données
  2. émettre des hypothèses, bâtir des modèles
  3. faire « tourner les modèles » (ie simuler) et voir si cela correspond aux données
  4. affiner les modèles
  5. prédire

La collecte des données s’est faite de plusieurs manières:
des volontaires ont porté des capteurs GPS en permanence pendants plusieurs mois, c’est très contraignant et l’échantillon était trop petit (Barabasi et ses étudiants pour l’essentiel).
Des billets de 1 dollar, portent une inscription enjoignant celui qui le trouve à en reporter la position. Les billets étant transportés par les gens c’est donc bien une mesure de leur mobilité.
Les opérateurs de téléphonie mobile suivent à la trace tous les téléphone allumés, mais ils n’enregistrent pas toutes les données, seulement la position au moment d’un appel. Barabasi a pu obtenir des fichiers anonymisés.
Anecdote: pour illustrer ses données d’opérateurs il a montré l’animation Urban Mobs de Orange et FaberNovel.
Un modèle de déplacement qui semblait coller avec les données est le vol de Lévy. Dans un mouvement brownien la distance de déplacement par unité de temps suit une loi de Gauss. C’est à dire que la distance parcourue par unité de temps oscille autour d’une moyenne. Dans un vol de Lévy, distance de déplacement par unité de temps suit une loi de puissance, la plupart des déplacements se font sur de courtes distances et certains déplacements sont beaucoup plus importants. On reste pendant des heures à son domicile se déplacent de quelques mètres, puis brutalement on va au travail parcourant une distance mille fois plus grande après plusieurs semaines de ce régime on prend l’avion pour aller à l’autre bout de la planète. Bonne nouvelle (pour Barabasi) ce modèle colle aux données mais il a du pour cela le détailler: la distance moyenne des personnes varie aussi selon une loi de puissance: la plupart des gens ne ce déplace pas beaucoup mais un très petit nombre se déplace vraiment beaucoup.

Utilisant son modèle, il étudie la propagation des virus dans les téléphones mobiles qui sont très nombreux (600 espèces) mais peu répandus et fait une prédiction: la première épidémie de virus (de trojan horse) pour téléphones mobiles se produira quand 10% des téléphones auront le même système d’exploitation. Actuellement se chiffre est inférieur à 5%.

Prochaine étape, essayer de généraliser, de comprendre d’où viens le vol de Lévy, qui apparait dans de nombreux phénomènes. Les mouvements des yeux, par exemple, suivent un vol de Lévy.

Une grande leçon de science: mesures, théorie, vérification de la théorie, prédiction. La sociologie peut donc aussi être une science exacte, une science dure.

les musiciens du Multimodal Brain Orchestra avant le concert

les musiciens du Multimodal Brain Orchestra avant le concert

Une anecdote: dans une salle où l’on discutait singularité technologique, une femme a posé cette question: que faire pour nous préserver pour que nous restions comme Dieu nous à créé ? Incongru dans une conférence scientifique… Mais qui est l’expression d’une réaction courante face à l’hypothèse de la singularité: la peur de la disparition de l’humain. Et pourtant, rien ne perd, rien ne crée, tout se transforme. Lavoisier.

Written by joaquinkeller

24 avril 2009 à 9:52

Publié dans Uncategorized

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. toujours tres bon resume joaquin, tres content de t’avoir rencontre’ a Prague, restons en contact
    david

    osimod

    24 avril 2009 at 12:05


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :