Approches Interdisciplinaires du Web

Suivez les évenements liés au projet de master AIW

ICWSM, la conférence des web sciences ?

leave a comment »

San José, California, 17-20 mai 2009. La troisième conférence d’ICWSM (International conference on weblogging and social media) constitue l’occasion idéale pour faire le point sur ce rapprochement typiquement « web science », qui a vu informaticiens férus de théorie des graphes, spécialistes du data mining et du traitement automatique des langues, psychologues et sociologues se réunir pour partager leurs recherches portant sur les blogs et les sites de réseaux sociaux. Après la très rapide croissance des travaux dans le domaine, ICWSM est entré dans un âge de maturité. La conférence est désormais reconnue, les gros sponsors (Google, Facebook, Nielsen et Microsoft) sont là, les papiers proposés sont de plus en plus nombreux (17% des propositions retenues par le comité scientifique). Le moment est donc venu de se demander comment fonctionne ce nouveau carrefour disciplinaire. Quels en sont les objets de recherche ? Comment les différentes approches disciplinaires s’accrochent aux principaux enjeux de recherche du domaine ? Certains participants ont déjà bloggué la conférence en direct ici ou ici. Mais, avec Jean-Samuel Beuscart, nous proposons de revenir sur quelques axes thématiques de la conférence en proposant nos vues croisées sur les papiers présentés.

Une impression d’ensemble un peu mitigée, d’abord. La participation à la conférence était à peu près identique à celle de 2008. Mais la qualité des papiers y était sans doute plus faible. Certes les travaux présentés étaient généralement d’un grand intérêt, d’une grande sophistication parfois, mais peu de pépites ou de regards originaux, comme l’étude dynamique de la transformation des principes de gouvernance de Wikipédia qui avait marqué la conférence de 2008 (Ivan Beschastnikh, Travis Kriplean, David McDonald, « Wikipedian Self-Governance in Action: Motivating the Policy Lens »). Par ailleurs, la domination des approches formelle ou de modélisation algorithmique, qui certes a toujours caractérisé la communauté ICWSM, semblait d’autant plus évidente cette année que les papiers proposant des approches en termes d’usages ou de sciences sociales (principalement en psychologie) étaient plutôt « faibles ». Pas de grandes nouveautés ou de papier remarquable dans ce domaine, ce qui traduit la faible implication des travaux de sociologues et d’économistes dans cet espace disciplinaire. Seuls les psychologues s’y sont introduits sans apporter cependant des choses très novatrices. Pourtant, si les sciences sociales n’ont pas (encore) su prendre place dans ce carrefour disciplinaire (préférant souvent préserver leur indépendance dans des espaces parallèles), un des effets les plus intéressant de la constitution de la communauté ICWSM est la bien meilleure prise en compte d’hypothèses « réalistes » sur le comportement des utilisateurs dans les approches linguistique ou de théorie des graphes.

Le millésime 2009 d’ICWSM fait en effet apparaître sur les différents axes thématiques de la communauté un approfondissement et une bien meilleure prise en compte des usages dans la construction des hypothèses de recherche et la conception de nouveaux algorithmes ou de nouveaux services. En analyse des opinions (sentiment analysis), les difficultés à résoudre sont désormais abordées de front en évitant les naïvetés qui faisaient précédemment de chaque analyse lexicographique une proposition de service. En théorie des graphes, ce sont les aspects dynamiques qui sont désormais au cœur de l’analyse. Les travaux sur la détection de communautés prennent désormais en compte la possibilité pour le même individu d’appartenir à plusieurs communautés. Souvent moquée par les spécialistes de l’Information retrieval (IR), la folksonomy se voit enfin reconnaître sa pertinence et des recherches pour articuler le tagging par les utilisateurs et des outils sémantiques plus sophistiqués sont élaborées. Bref, si les sciences sociales n’arrivent pas à tenir leur place dans ICWSM, on peut au moins se féliciter du fait que les autres disciplines se sont mises à l’écoute des utilisateurs et des usages pour faire avancer leur champ de recherche.

à suivre…

Written by docardon

2 juin 2009 à 9:20

Publié dans Compte-rendus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :